24 rue Charles Silvestri - 94300 VINCENNES

Vous souhaitez un devis personnalisé ?

Découvrez
vos actualités
Laissez-nous votre avis

Horaires du secrétariat

De 9h a 12h et de 14h a 18h

du lundi au vendredi

Horaires de rendez-vous

De 9h a 19h du lundi au vendredi

et le samedi de 9h a 12h

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le blanchiment dentaire

Le blanchiment dentaire

Le 17 septembre 2016
Le blanchiment dentaire

Le blanchiment dentaire, comment ça marche ?

 

Tout d’abord parler de blanchiment dentaire est inexact. Les traitements chimiques de « blanchiment » ont pour but d’éliminer les colorants qui se situent essentiellement sous l’émail, avec pour résultat une dent plus claire. C’est pour cette raison qu’il faut employer le terme «éclaircissement » et non pas « blanchiment ».   

 

Différents produits existent : eau oxygénée, peroxyde d’hydrogène, peroxyde de carbamide etc…. Leur mode d’action est grosso-modo le même quel que soit le principe actif, nous détaillerons un poil plus celui du peroxyde de carbamide, celui que nous utilisons au cabinet dentaire de Vincennes.

 

 

Qu’est ce qu’il y a dedans ?

 

Il contient du peroxyde d’hydrogène, des polymères qui augmentent sa viscosité du glycérol, des désensibilisants (potassium et fluor), des reminéralisateurs, des agents de saveurs, bref, beaucoup de petites choses.

 

 

Mode d’action :

 

Il s’agit d’une réaction chimique d’oxydo-réduction entre les pigments colorants (l’agent réducteur) et la molécule décolorante (l’agent oxydant). Le produit actif va être mis en contact prolongé avec la dent, afin de diffuser dans la matrice organique émail-dentine. Sur son passage, il va oxyder les pigments colorés, permettant leur solubilisation, à l’origine de l’effet éclaircissant.

Au contact de la salive et sous l’effet de la température buccale, le peroxyde de carbamide se décompose lentement en urée et en peroxyde d’hydrogène et le peroxyde d’hydrogène libéré progressivement se décompose à son tour en libérant des ions oxydants qui vont déclencher une réaction d’oxydo-réduction au contact des colorants. Ouf.

 

 

 

Quels sont les risques ?

 

Le peroxyde d’hydrogène, et plus particulièrement les radicaux libres, outre

l’effet éclaircissant, peuvent être à l’origine d’un certain nombre d’effets secondaires :

 

Les plus classiques peuvent toucher la muqueuse buccale, principalement par des inflammations gingivales, mais heureusement sans risques avérés de lésions sérieuses à long terme.

En cas de blessures pré-existantes des tissus, ou de consommation d’alcool et/ou de tabac, l’utilisation de produits d’éclaircissement peut également exacerber leurs effets toxiques. Il est donc recommander de ne pas fumer/consommer de l’alcool pendant le traitement éclaircissant.

 

Il faut savoir que, par ailleurs, dans le cas de traitement avec gouttière, environ 50% de la préparation est ingérée par le patient pendant la première heure de port de la gouttière. Des nausées, des sensations de sécheresse buccale ont été signalées.

Le traitement est déconseillé aux femmes enceintes.