24 rue Charles Silvestri - 94300 VINCENNES

Vous souhaitez un devis personnalisé ?

Découvrez
vos actualités

Horaires du secrétariat

De 9h a 12h et de 14h a 18h

du lundi au vendredi

Horaires de rendez-vous

De 9h a 19h du lundi au vendredi

et le samedi de 9h a 12h

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > C'est risqué de faire des radios chez le dentiste ?

C'est risqué de faire des radios chez le dentiste ?

Le 14 janvier 2017
C'est risqué de faire des radios chez le dentiste ?

Les rayons X utilisés en radiologie dentaire font partie de la famille des rayonnements ionisants. Il existe de nombreuses sources d’exposition à ces rayonnements. Des sources naturelles, provenant par exemple du granite qui contient d’infimes traces d’uranium, lequel, en se désintégrant, produit du radon, un gaz radioactif qui émane de la roche et se retrouve naturellement présent dans notre atmosphère.

D’autres sources sont artificielles. Les professionnels de santé, tout comme les patients se prêtant à des examens d’imagerie, tels qu’une radiographie ou un scanner, sont exposés.

Les doses efficaces sont :

• 1 à 8 μSv pour un cliché intra-buccal (rétro-alvéolaire ou rétro-coronaire),
• 2 à 3 μSv pour une étude céphalométrique (téléradiographie),
• 4 à 30 μSv pour une panoramique,
• quelques dizaines à quelques centaines de μSv pour un cone beam,
• quelques centaines à quelques milliers de μSv pour un scanner médical.

 

Les doses délivrées par les clichés intra-buccaux et céphalométriques sont faibles, habituellement équivalentes à moins d'une journée d'exposition naturelle. Les doses délivrées par la panoramique sont plus variables, mais même celles qui se situent dans la fourchette haute sont équivalentes à quelques jours d'irradiation naturelle ou à une radiographie du thorax.

L’imagerie tridimensionnelle (cone beam et scanner médical) délivre des doses supérieures à l’imagerie conventionnelle. Les doses délivrées par un cone beam sont beaucoup plus modestes que celles délivrées par un scanner médical.