24 rue Charles Silvestri - 94300 VINCENNES

Vous souhaitez un devis personnalisé ?

Découvrez
vos actualités
Laissez-nous votre avis

Horaires du secrétariat

De 9h a 12h et de 14h a 18h

du lundi au vendredi

Horaires de rendez-vous

De 9h a 19h du lundi au vendredi

et le samedi de 9h a 12h

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Bouche seche

Bouche seche

Le 22 décembre 2016
secheresse de la bouche
Un adulte sécrète environ un litre de salive par jour. Dans certain cas, le débit peut être fortement diminué

Bouche sèche : comment régler les problèmes de débit salivaire ?

La sécheresse buccale correspond à une réduction de la sécrétion salivaire. Elle se traduit par des sensations de picotements, de soif, une difficulté à mastiquer et à avaler...

Quelles en sont les causes :

Un adulte sécrète environ un litre de salive par jour. La diminution du débit salivaire peut être due à de nombreux traitements, à certaines maladies, à des états hormonaux particuliers (anxiété, ménopause) ou à des états nutritionnels spécifiques (malnutrition, anorexie, déshydratation).

Des médicaments comme les neuroleptiques, certaines cures de chimiothérapie, l’ablation de glandes salivaires, l’irradiation d’une tumeur de la face ou du cou peuvent entraîner une diminution de la production salivaire. Ainsi le risque augmente-t-il en vieillissant puisque l'on est parfois confronté à ces différentes causes.

Et les conséquences :

La salive, produite par les glandes salivaires, permet de protéger notre bouche (dents, gencives, muqueuses) contre les agressions extérieures. Lorsque son débit est diminué, notre bouche est moins protégée et de nombreuses caries ont tendance à se développer. On observe également des problèmes gingivaux et parodontaux (déchaussement des dents).


La deuxième fonction notable de la salive concerne la nutrition. Elle est en effet essentielle puisqu’elle permet la première digestion des aliments et la perception du goût de ces aliments. Si vous souffrez de sécheresse buccale, l’alimentation devient également plus difficile puisque la déglutition est pénible. Les porteurs de prothèses amovibles, et en particulier de prothèses complètes, peuvent également ressentir une gêne au niveau de leur appareil.

Des traitements existent :

Pour faire face à ces problèmes, différentes solutions s’offrent à vous :
- L’utilisation de substituts salivaires consiste à pulvériser plusieurs fois par jour dans la bouche une solution qui fait office de salive artificielle. Ces pulvérisations se font surtout avant les repas pour faciliter la déglutition et lubrifier les éventuelles prothèses amovibles.
- Si les glandes salivaires sont encore partiellement fonctionnelles, l’utilisation de sialogogues, qui augmentent les sécrétions salivaires résiduelles, peut être envisagée. Dans certains cas, le recours à la chirurgie peut permettre de lever l’obstacle.

 

Dans tous les cas, n’hésitez pas à en parler à votre chirurgien-dentiste.